Catégories

Recherche

Texte libre

Vous vous demanderez peut-être dans quel but j'ai créé ce site...

     Je suis tout simplement férue de linguistique et plus particulièrement de l'histoire de la langue française. Par l'intermédiaire de ce site, je souhaite ainsi faire partager cette passion à tous mes visiteurs ou tout simplement répondre aux questions qu'ils se posent!

     Je ne prétends pas m'attribuer les éléments ou les réponses que vous trouverez dans ce site mais je me réfère principalement à un ouvrage particulier, qui est celui d'Henriette Walter, Le Français dans tous les sens. Chaque fois que cela sera nécessaire, j'indiquerai mes sources.

Ca veut dire quoi?

     Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les mots de la langue française est dans ce site : origine, signification première, évolution sémantique... Alors n'hésitez pas! Posez vos question à Charlie (charlie3883@laposte.net), elle se fera une joie de vous répondre!

Vendredi 21 octobre 5 21 /10 /Oct 00:00

Qui bene amat, bene catigat : Qui aime bien, châtie bien

Saepe nocet puero miseratio blanda magistri : La compassion empreinte de flatterie du maître nuit souvent au jeune élève

Tantum ex publicis malis sentimus / Quantum ad privatas res pertinet : Nous ne ressentons des malheurs publics que ce qui concerne nos affaires privées

Qui alterum incusat probri sumpse enitere oportet (Plaute) : Qui accuse autrui de turpitude il doit briller de manière lumineuse

Mendacem memorem esse opportet : Il faut que le menteur ait de la mémoire

Ante boves numquam vidi currere palustrum : Il ne faut jamais mettre la charrue avant les boeufs

Malum alienum tuum ne feceris gaudium : Ne te réjouis pas du malheur d'autrui

Dum ferrum est calidum bonum est percutere : Il faut battre le fer tant qu'il est chaud

Erat homo vere qui credit cuique placet : On ne peut pas plaire à tout le monde

Est laus summa bonis displicuisse malis : La plus grande gloire des bons est d'avoir déplu aux méchants

Confidens animi canis est in stercore noto: Un chien est sûr de lui quand il est sur un fumier familier

Dum cutis prurit quanto plus scalpitur urit : Plus on se gratte, plus ça pique

Mendaci dum vera canat vix creditur illi : Le menteur, quand il dit la vérité, on a du mal à le croire

Nullum secretum ubi regnet ebrietas : Aucun secret là où règne l'ivrognerie (Parole d'ivrogne)

 

Et voici celui que je préfère :

Ille stultus est qui bibit aquam cum potest habere vinum : Il est idiot celui qui boit de l'eau alors qu'il pourrait boire du vin

Par Charlie - Publié dans : Latin
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 21 octobre 5 21 /10 /Oct 00:00

Savez-vous que le substantif "renard" est en fait un nom propre?

Tout commence dans le roman de Renart (roman du Moyen Age) qui met en scène un goupil (il s'agit de l'ancien nom pour "renard") et un loup. Le goupil s'appelle Renart (issu du nom d'homme d'origine germanique Reginhart) et le loup Ysengrin.                                                                                                             Le nom Renart a subsisté parce qu'on le donnait en surnom à toute personne qui faisait preuve de ruse, comme le goupil dans le roman.

Tirer la queue du renard et la bombe explosera : similitude entre "goupil" et "goupille"

Eh oui! notre bon vieux goupil, ou renard, est de la même famille que la goupille!!!

Certaines personnes qui avaient l'imagination fertile ont pensé que la queue du renard et la petite broche métallique que l'on enlève d'une bombe pour l'activer avaient quelques similitudes... il faut bien chercher!

Par Charlie - Publié dans : Etrangetés
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 21 octobre 5 21 /10 /Oct 00:00
Que veulent-ils dire ? Le savez-vous ? Vérifiez vos connaissances !
 
 
Séance de rattrapage : « semaine » vient de du nom septimana, ae issu de l’adjectif latin septimanus, a, um qui signifie « relatif au nombre sept »
                                   « hebdomadaire » est issu du grec hebdomas, ados, mot composé de hepta qui signifie « sept »
 
Les jours de la semaine sont composés du nom d’une divinité antique et du mot latin dies, « jour » :
Lundi : lunae dies = le jour de la lune
Mardi : martis dies = le jour de Mars
Mercredi : mercoris dies = le jour de Mercure
Jeudi : jovis dies = le jour de Jupiter
Vendredi : veneris dies = le jour de Vénus
 
Les deux derniers jours de la semaines sont à mettre à part car ils ont subi des influences juives et chrétiennes :
Samedi : sabbati dies = le jour du sabbat
Il faut noter que l’anglais a gardé le système divinité+dies : Saturday : le jour de Saturne
Dimanche : dies dominica = le jour du seigneur
Dies solis (le jour du soleil) a été remplacé. Il s’agit d’une assimilation entre le soleil et le seigneur. L’anglais et l’allemand ont conservé l’origine de ce mot : Sunday et Sonntag (sun et sonn signifient « soleil »).
Par Charlie - Publié dans : Le calendrier
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 20 octobre 4 20 /10 /Oct 00:00

     Je suis sûre que vous connaissez tous pourquoi les mois sont ainsi nommer mais un petit rappel ne fai jamais de mal!

     A l'origine, le calendrier n'était composé que de huit mois (les huit premiers).

Par Charlie - Publié dans : Le calendrier
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus